loader

Projets Communaux: Le FEICOM remobilise les entrepreneurs à l’Est

Augmenter le nombre de projets financés par le Fonds spécial d’équipement et d’Intervention intercommunale (FEICOM) et améliorer les taux de consommation du budget d’investissement communal dans la région de l’Est ainsi que de réception définitive des infrastructures. Tels sont entre autres, les objectifs de la Commission mixte en charge de l’examen des projets FEICOM mise sur pied il y a quelques mois dans la région. Selon les données enregistrées en 2018, sur un objectif de 1,815 milliard de F environ de montant cumulés des décomptes à octroyer aux entreprises, quelque 1,452 milliard de F ont été effectivement consommés, soit un taux de réalisation de 80%. Quant aux projets communaux, 23 demandes de financement ont été formulées au cours de la même période dans la région et une vingtaine devrait aboutir, contre seulement neuf projets en 2017 et 16 en 2016. Des chiffres peu flatteurs qui sont notamment le fait des méconnaissances des opportunités de financement offertes aux communes par le FEICOM, en maturation de projets, en passation de marchés, etc. D’où la mise sur pied « d’une assistance conseil offensive et de proximité aux mairies », selon Eric Siekapen, le chef d’agence régionale du FEICOM. Lors de la session présidée par le gouverneur de l’Est, Grégoire Mvongo, les différentes parties prenantes ont tenté de trouver des solutions aux entraves à la bonne réalisation des projets communaux. De nombreuses difficultés ont été relevées sur des projets comme la construction des hôtels de ville d’Abong-Mbang, de Mindourou, de Bertoua 1er, etc. Sur bien de sites, les prestataires sont hors délais et certains contrats ont même été résiliés. D’où l’urgence de la remobilisation des entrepreneurs sur le terrain, afin que les différents ouvrages puissent bénéficier le plus rapidement possible à leurs destinataires finaux, à savoir, les populations. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire