loader

2e pont sur le Wouri: Les aménagements connexes se poursuivent à Deïdo

Ils devraient être réceptionnés au courant de ce mois de janvier, soit un mois après la réception technique du pont intervenue le 20 décembre 2018.

Actuellement dans la capitale économique, les usagers empruntent déjà le 2e pont sur le Wouri. « Je pense que nous avons réalisé un grand ouvrage digne de ce nom et cela se ressent sur le terrain par la fluidité de la circulation. La traversée se fait en 10 minutes ». C’est ce que confiait, il y a quelques jours aux médias, Youssef Ben Salah, chef de mission de l’assistant à la maîtrise d’ouvrage (AMO). Avec lui, sur le site de cette infrastructure routière à Douala, le directeur général des travaux d’infrastructures au ministère des Travaux publics, Guy Daniel Abouna Zoa, le représentant de l’Agence française de développement (AFD), Benjamin Fovin et les autres administrations impliquées dans les travaux. C’était le 20  décembre, pour la réception provisoire de l’ouvrage. Ellemême succédant à l’ouverture à la circulation de l’échangeur sur le 2e pont sur le Wouri, le 9 novembre 2018. Passée l’étape de la réception provisoire des travaux proprement dits, le cap est désormais mis sur les aménagements connexes, notamment du  côté de Deïdo, où il faut installer l’éclairage. C’est à cela qu’on travaille actuellement. D’après le chronogramme, ils doivent être réceptionnés au courant de ce mois de janvier. La Communauté urbaine de Douala va assurer les aménagements au niveau du rond-point Deïdo. Il s’agit entre autres, des parkings pour le station nement, la prise en compte de la valeur foncière, des grands équipements pour recevoir le public et des commerces haut de gamme à construire. La récente descente sur le terrain a permis de s’assurer que l’ouvrage a été réalisé en respectant les exigences du marché. D’après le chef de mission AMO, après la réception  provisoire des travaux (le 20 décembre), ladite mission dispose de 15 jours pour lever toutes les réserves qui ont été prononcées et un mois pour procéder au repli du matériel, du personnel, à la mise en état des lieux et au nettoyage général. Une partie des ressources mobilisées par l’Etat du Cameroun (200 milliards de F) à l’issue de l’emprunt obligataire « ECMR 5,60% net 2018-2023 » mené en novembre 2018 a été affectée aux aménagements complémentaires des travaux de construction du 2e pont sur le Wouri. Soit un milliard de F, d’après la répartition de l’enveloppe. Pour cette année 2019, le ministère des Travaux publics se verra affecter une enveloppe de 361, 343 milliards de F. 60% de ce budget servira à développer les infrastructures routières et de franchissement à l’exemple du 2e pont sur le Wouri.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire