loader

Douala Stock Exchange: 67% des actions sollicitées par le secteur privé

Petit à petit, le marché financier camerounais fait son chemin. Malgré la timidité prolongée du marché secondaire jusque-là très peu couru, le marché primaire a fait des émules au deuxième semestre 2018. Deux appels publics à l’épargne (APE) y ont été réalisés respectivement la constitution du capital par appel public de la Société métropolitaine de Douala (SMID) et l’emprunt obligataire E CMR 05 5,60% 2018-2023. Ces opérations ouvertes à l’extérieur ont connu  une demande de 3,88% de titres et de 0,45% d’actions par les investisseurs étrangers. L’allocation des actifs des deux valeurs ressort un nombre total de 346 982 actions pour la SMID (3,469 milliards de F) et 20 millions (200 milliards de F) d’obligations pour l’emprunt E CMR 05. Les investisseurs institutionnels se distinguent particulièrement avec 63% des actions émisent et 69,26% des obligations. Les investisseurs particuliers, petits porteurs, restent peu intéressés par les titres publics alors que le  taux d’intérêt semble attractif, en souscrivant seulement pour 9,35% d’obligations. Mais, les valeurs d’entreprises sont plus prisées dont 37% d’actions ont été sollicitées par ces derniers. La répartition privé/public est dominée par les investisseurs privés sur les actions avec à 67%, alors que ceux-ci tiennent 21,38% d’obligations. Ces actifs sont attendus sur le marché secondaire, les actifs sans risque en premier. 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire