loader

Nord

Les prix de Tangui divisent

C e sont de grandes affiches,  disséminées à travers la  ville, qui sont à l’origine de  la controverse. A travers une  campagne pour le moins visible, la  société productrice des eaux minérales Tangui, la SABC, annonce une  baisse du prix de la palette à Garoua,  qui reviendrait désormais à 2000 F,  dès le 17 mai. Problème, dans les différents points de vente de la ville, la  situation est toute autre. La majorité  des commerces ont gardé les anciens  tarifs, qui oscillent entre 2500 et  3000 F. Quelques rares vont à 2300  F, mais pratiquement aucun ne vend  au prix de 2000 F annoncé. D’où les  courroux régulièrement exprimés  des consommateurs, qui déplorent  soit les spéculations des revendeurs,  soit une publicité mensongère du  producteur. Pour mieux comprendre la situation,  il faut savoir qu’à la différence de la  majorité des autres produits SABC,  l’eau minérale Tangui n’est pas produite localement à l’usine de Garoua.  Raison pour laquelle, transportée  depuis Yaoundé ou Douala, son coût  a toujours été 700 à 1000 F/palette  plus cher que les prix pratiqués au  Sud. Et à la place, une autre eau de  table « AquaBelle » a été mise sur  le marché du grand Nord, généralement à 1800 F. De source proche  de la SABC, la baisse du prix de la  palette de Tangui à 1500 F, dans la  partie méridionale du pays, a été à  l’origine de la baisse décidée pour le  prix pratiqué au Nord. Mais comme  souvent, la notion du « prix conseillé » et la difficulté de contrôler ou  contraindre les revendeurs, rend  l’application des nouveaux tarifs  à géométrie variable.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire