loader

Extrême-nord

L’élevage attire les jeunes

L e gouvernement camerounais, à travers le  ministère de l’Elevage,  des Pêches et des Industries animales (MINEPIA)  veut aider les jeunes à bien  s’implanter dans le secteur  de l’élevage. C’est dans ce  cadre qu’il est en train de  mettre sur pied le Projet de  développement de l’élevage  (PRODEL). Ce projet qui a  été récemment présenté au  centre artisanal de Maroua  vise à augmenter le nombre  d’éleveurs éligibles au crédit.  Au cours de ces assises, les  jeunes ont été édifiés sur ce  projet qui, en réalité vient  améliorer leurs conditions  de travail. Les filières ciblées  sont les bovins, les porcins,  les caprins, les ovins et les  abeilles pour la production  du miel. Les jeunes ont ainsi compris qu’ils ont là une grande  opportunité à saisir. C’est  ainsi qu’ils ont tenu à être  suffisamment  édifiés  sur  les mécanismes d’octroi  des crédits, les modalités  du remboursement des fonds  qui seront mis à leur disposition. Dans la région de l’Extrême-Nord, les potentialités  pour booster le secteur de  l’élevage ne manquent pas.  Ni les ressources humaines.  La difficulté qui se présente  en filigrane c’est que nombreux sont ces jeunes qui  évoluent encore en électrons  libres. Afin de profiter des  opportunités qui seront  mises à leur disposition, ils  ont été invités à créer des  coopératives qui, seules vont  bénéficier de l’appui du PRODEL qui, a-t-on appris, sera  matériel à travers la mise à  disposition des intrants, mais  aussi technique à travers des  formations dispensées aux  jeunes éligibles au projet.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...