loader

Cameroun-Brésil: Camtel annonce la fin de la pose du câble sous-marin

Avant l’exploitation effective de l’infrastructure, il reste encore à boucler certaines activités connexes. Mais déjà, l’opérateur promet aux usagers des TIC un triple bond en avant.

C’est par voie de communiqué de presse que la Cameroon Telecommunications (CAMTEL) a annoncé la fin du chantier de pose du câble sous-marin entre le Cameroun et le Brésil, le South Atlantic Inter Link (SAIL, appellation commerciale). Les travaux ont été bouclés le 4 septembre 2018 suite à l’installation des derniers équipements de raccordements. De quoi rassurer sur la qualité de l’interconnexion entre Kribi et Fortaleza, explique CAMTEL. Un peu plus de trois mois (106 jours plus exactement) se sont écoulés depuis la cérémonie de pose du premier mètre de câble organisé le 22 mai 2018 à Kribi. « L’accomplissement de cet important chantier consacre la connexion du Cameroun et de l’Afrique entière au reste du monde par 6000 km d’une infrastructure moderne à très haut débit, constituée de 4 paires de fibre de 32 terabits par seconde de capacité et d’une durée de vie de plus de 25 ans », renseigne l’entreprise dans son communiqué de presse. D’après la même source, les délais contractuels convenus avec le maître d’oeuvre, l’entreprise Huawei Technologies Company Ltd en l’occurrence, ont été tenus. Cependant, avant l’exploitation effective de cette infrastructure, il reste encore à parachever des dernières actions. Celles-ci concernent notamment l’achèvement des essais techniques de transmission et d’interconnexion, le démarrage des activités du centre de gestion et de supervision du câble SAIL en cours de construction à Kribi et du centre de stockage et de traitement des données installé à Zamengoué. « L’aboutissement du chantier du câble SAIL indique tout simplement que notre pays fait désormais partie des grands acteurs des télécommunications en Afrique et dans le monde. C’est un triple bond en avant que les usagers des TIC qui nous font confiance vont expérimenter dans les prochaines semaines, au Cameroun comme partout ailleurs où le SAIL va conquérir sa clientèle » a déclaré David Nkoto Emane, directeur général de CAMTEL. En effet, la prochaine phase, toute aussi cruciale, va être celle de la rentabilisation de cette infrastructure. Un autre chantier sur lequel l’opérateur de télécoms est attendu. Le tout premier contrat commercial d’utilisation des capacités du SAIL a été signé le 22 mai dernier à Kribi, entre le Dg de Camtel et le patron de Gitge, le gestionnaire des infrastructures de télécommunications de Guinée équatoriale.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Où en est le Cameroun dans sa lutte contre la pauvreté et les inégalités à l’aube du septennat des grandes opportunités ? La publication par le Fonds monétaire international (FMI) du Rapport pays n°18/256 en octobre dernier tente d’apporter des éléments de réponse aux problèmes de pauvreté et d’inégalités. A la lecture, le document fourmille de données et informations édifiantes. Les experts de l’institution financière internationale font parler les chiffres, mettent en relief des données à travers des...


The Partnership Agreement falls within the frame...


Le coordonnateur national du Programme de promotion de l’entreprenariat agropastoral des jeunes (PEA-Jeunes), Alfred Bela Tomo, vient de publier un communiqué dans lequel il invite les jeunes désireux d’investir dans le secteur agropastoral à être vigilants face à toute forme d’arnaque. Il note la circulation sur les réseaux sociaux d’un document qui appelle ces derniers à s’inscrire jusqu’à la fin du mois de novembre pour bénéficier d’un financement de 300 000 F. Il n’en est rien. Alfred Bela Tomo prie tout jeune évoluant dans un bassin ...