loader

Cameroun-Brésil: Camtel annonce la fin de la pose du câble sous-marin

Avant l’exploitation effective de l’infrastructure, il reste encore à boucler certaines activités connexes. Mais déjà, l’opérateur promet aux usagers des TIC un triple bond en avant.

C’est par voie de communiqué de presse que la Cameroon Telecommunications (CAMTEL) a annoncé la fin du chantier de pose du câble sous-marin entre le Cameroun et le Brésil, le South Atlantic Inter Link (SAIL, appellation commerciale). Les travaux ont été bouclés le 4 septembre 2018 suite à l’installation des derniers équipements de raccordements. De quoi rassurer sur la qualité de l’interconnexion entre Kribi et Fortaleza, explique CAMTEL. Un peu plus de trois mois (106 jours plus exactement) se sont écoulés depuis la cérémonie de pose du premier mètre de câble organisé le 22 mai 2018 à Kribi. « L’accomplissement de cet important chantier consacre la connexion du Cameroun et de l’Afrique entière au reste du monde par 6000 km d’une infrastructure moderne à très haut débit, constituée de 4 paires de fibre de 32 terabits par seconde de capacité et d’une durée de vie de plus de 25 ans », renseigne l’entreprise dans son communiqué de presse. D’après la même source, les délais contractuels convenus avec le maître d’oeuvre, l’entreprise Huawei Technologies Company Ltd en l’occurrence, ont été tenus. Cependant, avant l’exploitation effective de cette infrastructure, il reste encore à parachever des dernières actions. Celles-ci concernent notamment l’achèvement des essais techniques de transmission et d’interconnexion, le démarrage des activités du centre de gestion et de supervision du câble SAIL en cours de construction à Kribi et du centre de stockage et de traitement des données installé à Zamengoué. « L’aboutissement du chantier du câble SAIL indique tout simplement que notre pays fait désormais partie des grands acteurs des télécommunications en Afrique et dans le monde. C’est un triple bond en avant que les usagers des TIC qui nous font confiance vont expérimenter dans les prochaines semaines, au Cameroun comme partout ailleurs où le SAIL va conquérir sa clientèle » a déclaré David Nkoto Emane, directeur général de CAMTEL. En effet, la prochaine phase, toute aussi cruciale, va être celle de la rentabilisation de cette infrastructure. Un autre chantier sur lequel l’opérateur de télécoms est attendu. Le tout premier contrat commercial d’utilisation des capacités du SAIL a été signé le 22 mai dernier à Kribi, entre le Dg de Camtel et le patron de Gitge, le gestionnaire des infrastructures de télécommunications de Guinée équatoriale.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...