loader

Route Yaoundé-Bafoussam- Babadjou: On remplace les buses métalliques

Les entreprises en charge de la réalisation des travaux retirent ces matériaux sur la section Ebebda- Tonga au profit de dalots en béton.

En ce mois de septembre, les travaux de réhabilitation de la route Yaoundé-Bafoussam-Babadjou se poursuivent. Actuellement, les entreprises en charge de la réalisation des travaux que sont l’entreprise chinoise CGCOC Group et SYNOHYDRO Corporation sont mobilisées pour remplacer les buses métalliques de la route par des dalots en béton sur la section allant d’Ebebda à Tonga (lots 1 et 2). Dans le détail, le projet de réhabilitation de la route Yaoundé-Bafoussam-Babadjou est divisé en trois lots dont le lot 1 : Yaoundé-Ebebda-Kalong (63,75 km) qui comprend la construction d’un échangeur au lieu-dit « Carrefour-Obala », le lot 2 qui concerne la réhabilitation du tronçon Kalong-Tonga (67 km) et le lot 3 : Tonga-Bafoussam-Babadjou (110,2 km). En ce qui concerne le lot 3 (Tonga-Bafoussam-Babajou), le ministre des Travaux publics (MINTP), Emmanuel Nganou Djoumessi, a prescrit en juillet dernier, la résiliation du contrat de l’entreprise en charge des travaux sur ce tronçon et l’accélération de ceux-ci. En effet, la China Railway Engineering Group CO.LTD, alors adjudicataire du marché, a été considérée comme défaillante étant donné qu’elle ne s’est pas déployée sur le terrain, rendus à moins d’un an de l’échéance de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Total 2019). Au vu de cette situation, le MINTP, maître d’ouvrage a procédé au remplacement de l’entreprise défaillante. Le groupement SEFEGE Afrique centrale-SAFEGE/ SPEA Engineering, lui, assure le contrôle et la surveillance des travaux. La réhabilitation de l’axe Yaoundé-Bafoussam-Babadjou fait partie d’un vaste projet qui doit toucher Bamenda, la capitale du Nord-Ouest du pays. Le gouvernement évalue le montant global des travaux à environ 145 milliards de F.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire