loader

Sud: Ouverture sur la petite hydroélectricité

Un atelier d’information et de transfert de technologies sur la petite hydroélectricité s’est tenu récemment à Ebolowa.

C’est une ouverture nouvelle que vient d’offrir l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) aux acteurs du développement local du Sud. Il s’agit de la possibilité de construire de petites centrales électriques au niveau local. Cette opportunité de développement a été présentée au cours d’un atelier d’information et de sensibilisation organisé récemment à Ebolowa. L’ONUDI, en collaboration avec le ministère de l’Eau et de l’Energie (MINEE) souhaite transmettre un savoir-faire sur la construction des oeuvres de la petite hydroélectricité, notamment des centrales solaires ou des mini-barrages. Les travaux d’Ebolowa, selon Maurice Atabongfack, sous-directeur des énergies renouvelables au MINEE, ont permis de présenter le savoir-faire des ingénieurs formés à la petite hydroélectricité, notamment dans la planification et la conception de mini-réseaux. Ce grand forum a également permis de sensibiliser la population sur le potentiel de la petite hydroélectricité et la possibilité de développer de petites centrales hydroélectriques avec un petit budget, soit des montants allant parfois à près de 200 millions de F. Une opportunité pour les collectivités territoriales décentralisées pour fournir de l’électricité dans les zones rurales, utile pour des usages productifs. Elles ont été appelées par Maxime Kamdem Kamdem, coordonnateur national de l’ONUDI, qui a rappelé que l’une des missions de son institution est d’apporter l’assistance technique dans le développement du secteur des énergies renouvelables au Cameroun. En rappelant les visées du pays à l’horizon 2035 dans le secteur énergétique, Jean-Marie Essam, chef de la division des affaires économiques, sociales et culturelles, qui représentait le gouverneur, a précisé que les énergies renouvelables devront représenter 25 %, dont 11%, pour la petite hydroélectricité. Il a appelé à une forte sensibilisation, sur les opportunités qu’offre la petite hydroélectricité.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...