loader

Lutte contre la faim: 56 milliards de F à investir dans l’agriculture

La Banque africaine de développement (BAD), représentée par son président Akinwumi Adesina et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), sous la houlette de son le directeur général, José Graziano da Silva ont signé le 27 août dernier à Rome un accord visant à intensifier les investissements dans le secteur agricole en Afrique. Dans le cadre de l’accord, la BAD et la FAO se sont engagées à mobiliser plus de 100 millions de dollars, soit 56 milliards de F sur cinq ans afin de soutenir les activités de partenariat conjointes. L’objectif vise à mettre un terme à la faim et à la malnutrition tout en stimulant la prospérité du continent. En outre, la nouvelle alliance stratégique aura pour mission d’améliorer la qualité et l’impact des investissements dans la sécurité alimentaire, la nutrition, la protection sociale, la foresterie, les pêches et le développement rural. Cet accord s’appuie sur la longue collaboration entre les deux organisations.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...