loader

47 milliards de F pour le secteur hôtelier

TTrois nouvelles conventions ont été signées entre l’API et les investisseurs privés pour la réalisation de projets dans le secteur de l’hôtellerie. L’engouement pour de nouvelles infrastructures hôtelières aux standards internationaux n’est pas un fait du hasard. La Société Krystal Palace entend investir 30 milliards de F pour la construction d’un hôtel cinq étoiles dans la ville de Douala. Un autre projet piloté par la société African Hotel Development Group Sarl porte sur une enveloppe de 16 milliards de F pour la construction d’un hôtel trois étoiles dans la capitale économique. L’Hôtel Jouvence S.A, quant à lui, envisage d’injecter 1,5 milliard de F pour l’extension de son complexe hôtelier à Yaoundé. Ce qui fait un volume cumulé de 47 milliards de F pour les opérateurs du secteur de l’hôtellerie sur plus de 74 milliards de F signés par les sept investisseurs. Les quatre autres opérateurs économiques ont opté pour les projets qui auront un impact durable sur l’économie locale. Le secteur de l’industrie est bien servi : la société Wegafood Sarl, avec son projet de 10,5 milliards de F pour la construction d’une unité de raffinage de sucre brut (en carreau). Le sucre de confiserie et la chocolaterie vont permettre d’accroître l’offre dans ce secteur d’activités. De même que le projet de production de pâtes alimentaires de la Societé Pasta, bénéficiaire de 5,5 milliards de F, de la Société industrielle de production de produits pharmaceutiques S.A (un milliards de F) pour l’extension de leur unité de production. En ce qui concerne la transformation de bois, la Société de transformation de bois de la Kadey S.A dans la région de l’Est compte investir 10 milliards de F.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire