loader

Collectivités territoriales décentralisées: Une division dédiée au développement socio-économique

Cet organe du nouveau ministère de la Décentralisation et du Développement local travaillera essentiellement à promouvoir la compétitivité et l’attractivité des CTD.

Le président de la République, Paul Biya a signé le 1er août dernier, le décret n°2018/449 du 1er août 2018 portant organisation du ministère de la Décentralisation et du Développement local. L’organigramme, tel que pensé met l’accent sur le développement socio-économique des collectivités territoriales décentralisées. En effet, le nouveau département ministériel, dans son organisation, dispose d’une « Division de la promotion du développement socio-économique des collectivités territoriales décentralisées ». Les missions de cette division, déclinées à l’article 41 du décret, traduisent une volonté affirmée de faire des collectivités territoriales décentralisées (CTD), des entités compétitives et attractives. La division de la promotion du développement socio- économique des CTD comprend deux cellules : une cellule des projets des CTD et une cellule de l’action économique et sociale. La promotion de la compétitivité et de l’attractivité des CTD incombe à la cellule des projets. Elle doit pour ce faire, assister les CTD dans l’élaboration de leurs projets de développement dans les domaines socio-économique, culturel, sanitaire et sportif ; les accompagner dans le montage, la mise en oeuvre et l’évaluation des projets locaux à fort impact socio-économique ; consolider et mettre à disposition du journal des projets des CTD. Pour sa part, la cellule de l’action économique et sociale travaillera davantage en amont des projets. Notamment la réalisation des études de faisabilité relatives aux projets de développement local initiés par l’Etat et ses partenaires. Elle agira aussi pour la protection des intérêts des CTD dans la définition des procédures aux études d’impact ; le traitement des requêtes des CTD et le suivi des interventions desdites collectivités en matière économique, social, sanitaire, culturel et sportif. Autres missions à remplir : l’évaluation et le suivi du développement des CTD ; l’élaboration d’un rapport annuel sur le développement local en relation avec les directions compétentes. « Les autorités administratives continuent d’exercer la tutelle sur les collectivités territoriales décentralisées, mais cette fois pour le compte du ministère de la Décentralisation et du Développement local à qui ils rendent compte et auprès de qui ils prennent leurs instructions. C’est une précision qu’il est utile de faire », a confié Georges Elanga Obam, le patron de ce département ministériel, dans une récente interview accordée au quotidien Cameroon Tribune.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire