loader

Recyclage du papier: Des sacs décorés avec du tissu africain

Au milieu des initiatives qui naissent déjà pour pallier l’usage du plastique, l’offre de la maison « Enjoy Decoration » se distingue avec cette touche particulière qui fait son identité.

CAMEROONDans les entreprises de recyclage de dé-chets, notamment du papier, chacun y va de il faut désormais compter avec la maison « Enjoy Decoration », spécialisée dans la fabrication des emballages en carton et un contexte où l’utilisation des sacs en plastique est appelée à disparaître, cette structure, jusque là spécialisée dans la décoration intérieur et le revê-tement des blocs-notes avec du tissu, va s’essayer à cette nouvelle activité. Sauf que les sacs et emballage en papier produits ont un atout supplé-mentaire : le tissu pagne. Une façon certes de se distinguer sur le marché, mais d’avantage, de séduire une demande encore peu convaincue des alternatives proposées au plastique dans les différents commerces. « La marque « Afro lifestyle » comme son nom l’indique est le style de vie des africains, car ma maison utilise au maximum du matériel local pour créer les objets », Sophie Engome Tchupo, promotrice de la mai-son Enjoy Decoration.commercialise, des Shoppings Bags estampillé à la marque Afo lifestyle, soit portant logo d’une entreprise quelconque qui sollicite ses services. La gamme s’étend également aux sacs en papier de calibre différents, des sets de table, des sacs à mouchoir etc. La matière première principale utilisée par la promotrice est du papier associé au tissu afri-cain. La structure se ravitaille auprès des papeteries locales pour le papier et le carton. Quand au tissu pagne, outre le marché local, elle va aussi sur les marchés du Ghana(le kenté) et du Burkina Faso. Un le sac de thé 100 F voire 250 F. Un set de table à double faces est vendu au prix de des blocs-notes recouverts de tissu est vendu à 5 000 F. Ces sacs sont sollicités par certaines entreprises et des particuliers intéressés par l’utilisation de l’emballage biodégradable.Situé au quartier Mendong à Yaoundé, Enjoy Decoration a également le souci de trans- pour laquelle la promotrice met son expertise au profit des jeunes qui veulent bien apprendre. Même si, souligne t-elle, « certains d’entre eux manquent de patience dans l’apprentissage. Le métier d’ar-tiste est un métier qui prend du temps ». Agée de 52 ans, Sophie Engome Tchupo tra-vaille avec deux employés à temps plein. Des travailleurs freelances sont sollicités pen-dant les périodes de grandes commandes.

 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...