loader

Agriculture biologique: Les clés pour nourrir 10 milliards de personnes en 2050

Un think-tank récemment tenu en France a permis d’engager des réflexions pour combiner production et protection des ressources naturelles.

«Agriculture is the key ». Tel est le thème de la première édition du Forum planet A, organisé les 28 et 29 juin dernier à Châlons-en-Champagne, dans la Marne, en France. L’évènement qui a réuni plus de 350 experts représentant 32 pays, a permis aux agriculteurs, ONG, chercheurs, universitaires et chefs d’entreprises d’engager des projets pour répondre aux nouveaux enjeux de l’agriculture mondiale. Il s’agit de la formation, de la diffusion et du partage des savoirs autour d’une agriculture biologique, mais également de la promotion d’innovations dans le domaine du numérique appliquées à l’agriculture. Un autre aspect concerne l’organisation des circuits courts entre l’agriculteur et le consommateur pour qu’il n’y ait plus d’intermédiaires. A ce titre, le Dr. Cyrille Kamdem, économiste agricole, estime que la transformation de l’agriculture à travers le développement des agro-industries est un défi à relever. Cette transformation peut permettre de minimiser les pertes post-récolte dont les proportions varient de 30 à 40% en Afrique subsaharienne. « Prenons le cas de la pomme de terre qui est produite en abondance à certaines périodes, mais qu’on n’a pas les moyens de conditionner. Pourtant, des technologies existent. Si nous développons des agro-industries visant à les transformer sous forme précuite pour les conserver pendant un ou deux ans, ces pommes peuvent être vendues à des prix plus élevés », explique-t-il. Lors de ce « Davos de l’agriculture », le ministre français de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, a également engagé un plaidoyer pour une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous. Seul gage pour nourrir 10 milliards de personnes en 2050, tout en préservant la planète. A son avis, « l’agriculture, l’agroalimentaire, la forêt et la pêche sont des secteurs stratégiques porteurs de solutions durables dans le cadre d’une mondialisation régulée ».

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...