loader

Finance digitale: les banques locales s’imprègnent

De nombreuses initiatives à travers le monde appellent à l’adaptation des services bancaires aux innovations technologiques. Le sujet est au menu d’un forum qui commence ce jour à Yaoundé.

Contribuer au développement d’une économie alternative d’aider à mieux comprendre le système du paiement mobile et son cadre réglementaire. Comprendre les rôles des différents acteurs et les études de cas d’économies similaires, en mettant particulièrement l’accent sur les modèles opérationnels de ce moyen de paiement moderne. Tels sont là quelques objectifs visés par le forum Banque Africaine et innovation 2018 qui s’ouvre ce jour à Yaoundé. Avec au centre des échanges, la finance digitale et les enjeux de la disruption digitale, les innovations en Fintech et les paiements mobiles. Moment d’échanges autour des enjeux opérationnels et stratégiques liés au digital qui définiront les services bancaires de demain. De l’avis du Dr. Clovis Njontié, président du Business Intelligence Agency (BIA) et promoteur du forum, « ce forum donnera un aperçu pratique et théorique de la transition numérique dans le secteur bancaire afin de définir les bonnes mesures opérationnelles, tactiques et stratégiques à prendre au sein des banques pour augmenter les capacités numériques et améliorer l’adoption des innovations FinTech ». L’initiative qui met en relation les principaux acteurs de l’écosystème banque, finance et nouvelles technologies aidera également les établissements bancaires à se préparer à la « coopétition », c’est-à-dire, le bon mélange de concurrence et de coopération avec les startups FinTech. En effet, les mutations et les innovations technologiques rapides, en particulier la diffusion de la téléphonie mobile, boostent l’accès aux services financiers et l’inclusion. Selon la GSMA, l’association des opérateurs de téléphonie mobile, les paiements mobiles se chiffrent actuellement à un milliard de dollars par jour, via 276 systèmes déployés dans 90 pays. Les téléphones mobiles et autres points d’accès permettent aux personnes qui en ont besoin de bénéficier de services financiers sans avoir à parcourir de longues distances pour se rendre dans une agence bancaire. Les sociétés de technologie financière (ou fintech) bouleversent le paysage du secteur financier en facilitant comme jamais auparavant, l’accès à ses services. L’innovation et la « mobilité » des services financiers jouent depuis quelques années un rôle déterminant. Beaucoup de progrès ont été réalisés ces dernières années en faveur de l’accès aux services financiers, et le nombre d’adultes non bancarisés a baissé pour atteindre 1,7 milliard, selon les dernières données de Global Findex, la base des données de la Banque mondiale.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...