loader

Cameroun-Afrique du Sud: l’offensive des investisseurs sud-africains

Une délégation d’opérateurs économiques intéressés par les secteurs stratégiques reçus par le Minepat, au rang desquels l’un des plus grands spécialistes mondiaux des infrastructures routières.

Une délégation d’hommes d’affaires sud-africains, conduite par le ministre du Commerce et de l’industrie et comptant en son sein des membres de la banque de devéloppement d’Afrique australe, séjourne dans notre pays depuis quelques jours. Elle a été reçue le 18 juin dernier par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey. Au coeur de la démarche de cette mission composée d’opérateurs économiques et d’investisseurs, la volonté affirmée d’investir au Cameroun dans les secteurs stratégiques tels que les infrastructures routières, ferroviaires, portuaires, le développement de l’agriculture et le financement de l’énergie. Cette délégation a fait part au Minepat de la volonté des opérateurs sud-africains de travailler main dans la main aussi bien avec le gouvernement qu’avec les hommes d’affaires camerounais dans le but de réaliser des projets d’envergure dans les secteurs ciblés. Cette mission arrive quelques jours après celle effectuée par des responsables Intertoll, filiale de Group Five, une entreprise sud-africaine spécialisée dans la construction d’infrastructures et les services. L’offensive sud-africaine coïncide notamment avec la volonté du gouvernement de doter les principales routes nationales de péages automatiques modernes. Domaine dans lequel Intertoll revendique une expertise reconnue à travers le monde. Laquelle expertise va de la construction des routes, des ponts aux postes frontières... Selon les responsables de cette entreprise, rencontrés à la sortie de leur audience au Minepat, le Cameroun est une véritable terre d’opportunités. Pour Isabella Makuta, par exemple, Group Stakehorlders and International Relations Director, l’intérêt de Group Five pour le Cameroun, à travers sa filiale Intertoll, tient au fait de la relation historique qui lie les deux pays. « Nous venons comme des investisseurs avec une expertise mondialement reconnue et avec des solutions innovantes qui vont de l’accompagnement des investisseurs de premier ordre aux facilités avec les opérateurs économiques sud-africains installés au Cameroun tels que MTN. Nous venons avec des solutions intégrées de qualité, adaptées au Cameroun. Nous remercions les autorités pour leur écoute et leurs dispositions à faire confiance à l’expertise de Intertoll ». L’un des responsables de ce groupe est annoncé au Cameroun la semaine prochaine.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...