loader

Société de palmeraie de Mouanko: Une nouvelle charge pour le PDG, Marcel Yondo

Le président directeur général de la Société de palmeraie industrielle de Mouanko (Sopimo S.A), Marcel Yondo, par ailleurs ancien ministre, vient d’être désigné président du Comité d’organisation des Journées économiques, industrielles et commerciales du Cameroun (Jeicac) à Beijing. Il aura la lourde charge de faire aboutir la tenue de cet événement plusieurs fois annoncé et autant de fois annulé. Cette désignation intervient après la visite de travail effectuée à Pékin, en Chine du 7 au 8 mai dans le cadre du forum sino-africain sur les gouvernements locaux. Et après le désistement de Protais Ayangma, qui était à la fois commissaire général et président du comité d’organisation des Jeicac. Les opérateurs économiques ayant déjà souscrits à ce rendez-vous espèrent que cette fois sera la bonne. Le nouveau commissaire général, Jean Marie Aboganena explique que les changements intervenus sont dus au faible taux d’enregistrement des opérateurs économiques et surtout à l’attente de l’onction du gouvernement très sollicitée par la partie chinoise. Après leur retour de la Chine en mai dernier, les nouveaux responsables des Jeicac mettent les bouchées doubles pour recevoir une délégation de 22 hommes d’affaires chinois le 17 juin prochain, en vue de peaufiner les préparatifs et de fixer une nouvelle date pour la tenue de l’événement.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...