loader

Crédit scolaire: Des procédures allégées pour la prochaine saison

Cette année, les établissements bancaires et de microfinance de la place ajustent les mesures pour satisfaire la clientèle de plus en plus demandeuse.

8% ? 10% ? Quel est le taux appliqué au crédit scolaire dans les banques et les établissements de microcrédit de la place ? Quelles sont « les souplesses » prévues pour le remboursement ? Des questions au centre des conversations des parents d’élèves et autres-clients. « Lorsque la saison de crédit scolaire pointe à l’horizon, comme c’est le cas en ce moment, l’essentiel pour les banques, ce n’est pas de justifier qu’on scolarise les enfants, mais plutôt de produire les documents nécessaires à la transaction », renseigne Inoussa Bouba, en service dans une banque de la place. « Nous savons bien que beaucoup n’ont pas d’enfants, et préfèrent ce crédit allégé remboursable en un an. A cet effet, chaque année, nous essayons de trouver le moyen qui arrange le mieux la banque et les clients », renseigne Odile T., employée de banque. Assaillie de questions par des clients, elle dit comprendre « le phénomène qui commence en mai-juin pour s’achever généralement en octobre ». Elodie Atangana, est une fidèle de ce type de prêt. Pour elle, « le crédit scolaire est souple et ne vous coince pas longtemps, contrairement à d’autres ». Ici et là, les établissements bancaires savent sur quoi jouer pour trouver le juste milieu afin de satisfaire une clientèle de plus en plus demandeuse. Pour Sylvie M. de la SCB, certains « négocient la durée de remboursement qui peut s’étaler sur 11 mois au lieu de 10 ». D’autres encore, comme à la BICEC, présentent pour la campagne 2018 comme argument, la célérité dans le traitement de la demande afin de servir dans les délais les parents qui ont de nombreuses charges familiales. Mais ici, tout n’est pas parfait. Il arrive que des employés d’une entreprise de la place changent de banque, juste pour ces différences au niveau du taux de crédit accordé, dont la moyenne est de 10%. Ils font le tour des banques lorsque la saison pointe à l’horizon et choisissent de quitter telle banque pour telle autre. Le montant, indique-t-on partout, est l’équivalent de trois mois de salaire. Comme toujours, l’employé doit produire les documents devant permettre au client d’une banque d’accéder à ce crédit ponctuel.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...