loader

« Le sac de 50 kg de piment coûte 6 000 F en cette période »

Azanzi épse Dongmo Eveline, vendeuse de piment.

Qu’est ce qui explique la baisse du prix du sac de piment en cette période dans les marchés ?

Dans plusieurs marchés de la ville de Yaoundé, il y a abondance de piment. Ceci est dû au fait que les jeunes ont compris le bien-fondé de la terre qui ne trompe pas. Raison pour laquelle ils se sont tournés vers l’agriculture. En cette saison, l’abondance de ce produit s’explique par le fait que l’offre est supérieure à la demande. Le prix du sac de cette denrée dépend du jour de l’arrivage. Lorsque le piment arrive des bassins de production, le sac de 50 kg est acquis au prix de 6000 F et pendant la période de pénurie, la même quantité coûte 50 000 F.

Comment vous organisez- vous pour vous approvisionner?

Pour entrer en possession de ce produit, je me rends dans les marchés du Mfoundi, Mokolo, et au marché 8e arrondissement à Yaoundé, lieux de vente de piment où j’achète le piment en gros. Le produit est cultivé dans la région de l’Est en grande quantité, dans la région de l’Ouest plus précisément dans le département du Ndé. La saison des pluies offre un climat propice à la production du piment.

Quid de la transformation ?

En cette période où il y a abondance de piment, nous procédons de plusieurs manières pour le transformer afin de ne pas le gaspiller. La première astuce c’est le séchage. Le piment rendu sous cette forme est commercialisé en période de pénurie. Ensuite les ménagères optent pour le filtrage qui consiste à préparer du piment avec de l’huile végétale. Cette technique permet de conserver le piment longtemps.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire