loader

Aviation civile

Recrutement d’élèves ingénieurs et techniciens

L’Ecole africaine de la Météorologie et de l’Aviation civile (EAMAC) de Niamey au Niger, institution de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), organise les 21, 22 et 23 juin 2017, un concours d’entrée aux cycles de formation d’ingénieurs, de techniciens supérieurs et de techniciens. Options Exploitation de l’aviation civile, Electronique et informatique, Télécommunications et météorologie. Le concours se déroule au centre unique de Yaoundé. Les inscriptions se font en ligne sur le site www.eamac.ne, du 12 avril au 5 mai 2017. Seuls les candidats présélectionnés par l’EAMAC seront invités à déposer leurs dossiers physiques auprès du Comité local d’organisation du concours créé au ministère des Transports, Autorité de l’aviation civile du Cameroun.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...