loader

Authentification des Sarl: Une perche pour les jeunes promoteurs

Depuis le 1er mars dernier, le Centre de formalités de création d’entreprises de Yaoundé a enregis

« Depuis la signature du texte d’application de la loi du

14 décembre 2016 ramenant le capital des Sarl (société à

responsabilité limitée, ndlr) à 100 000 F, nous avons enre-
gistré plus de 200 nouvelles Sarl. Les promoteurs sont en

majorité des jeunes ». Dixit Bienvenu Ekenguele, chef du

Centre de formalités de création d’entreprises (CFCE) de

Yaoundé. Pour lui, le nouveau texte a fait sauter plusieurs

verrous qui constituaient autant de freins à l’entrepreneu-
riat jeune notamment. Il s’agit d’abord de la réduction du

capital de la Sarl. Pour le chef de centre CFCE Yaoundé, «

cette disposition était élitiste et n’offrait aux jeunes startup-
pers que l’alternative de se constituer en établissements.

Or, l’objectif du gouvernement est d’améliorer le climat

des affaires par l’allègement des conditions de création

d’entreprises notamment». Autre obstacle qui a été levé,

l’obligation de recourir au notaire. Désormais, les statuts de

la Sarl peuvent être rédigés sous seing privé et authentifiés

dans les CFCE et enregistrés par l’administration fiscale

représentée dans ces CFCE. Des frais en moins pour les

promoteurs d’entreprises : « des économies de l’ordre de

350 000 F, représentant les frais d’émolument du notaire

», relève Bienvenu Ekenguele.

Au demeurant, c’est la promotion de l’esprit d’entreprise

et l’encadrement de l’initiative privée qui s’en trouvent

grandis par ces mesures qui contribuent à l’amélioration du

climat des affaires dans notre pays. Pour rappel, ce décret

du Premier ministre fixe les modalités d’application de la

loi du 14 décembre 2016 fixant le capital social minimum

et les modalités de recours aux services du notaire dans

le cadre de la création d’une Sarl.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire