loader

Port autonome de Kribi : 500 conteneurs déchargés

La cargaison a été déchargée le 2 mars 2018 par l’un des plus grands navires commerciaux qui transp

Une nouvelle page vient de s’ouvrir au port autonome de Kribi (PAK). Cette grosse infrastructure est officiellement opérationnelle depuis le 2 mars 2018. C’est à 6 heures, ce 2 mars, que Le navire baptisé «Bianca», affrété par l’armateur français CMA-CGM, membre du consortium Bolloré-CHEC-CMA CGM, adjudicataire du contrat de concession du terminal à conteneurs du PAK, a accosté sur cette plateforme portuaire. Ce navire long de 335 mètres, construit en 2011 et ayant 12 mètres de tirant d’eau, navigue actuellement sous le pavillon Malta. A ce jour, le CMA-CGM Bianca est le plus grand navire à escaler au Cameroun. Il avait à bord, un peu plus de 8000 conteneurs dont 500 ont été déchargés à Kribi. Les principales marchandises sont les produits de quincaillerie, le matériel lié à la construction des différents stades pour la CAN 2019 et quelques véhicules. L’on a aussi chargé plus d’une centaine de conteneurs de cacao, café, coton et bois. 

Depuis le 2 mars 2018, le terminal à conteneurs du PAK fonctionne désormais 24 heures sur 24. Et jusqu’au 1er avril 2018, on annonce déjà une vingtaine d’escales. Pour le groupe CMA-CGM, il y aura trois services hebdomadaires: L’Euraf 4, reliant la Méditerranée et l’Afrique de l’Ouest. L’Euraf 5, reliant l’Europe du Nord et l’Afrique de l’Ouest. L’Asaf, reliant l’Asie et l’Afrique de l’Ouest. Un quatrième est aussi annoncé. C’est le West feeder service. Il va  relier Kribi, Port Gentil, Boma, Matadi et Libreville. De par son positionnement stratégique, le hub de Kribi permettra également une réduction sensible des temps de transit.

C’est donc parti ! Le port de Kribi est opérationnel. Côté technique, toutes les installations et ouvrages devant permettre le bon fonctionnement du trafic sont disponibles et prêts à être utilisés. Le terminal à conteneurs d’une longueur de quai de 350 mètres avec une aire de stockage de 18 hectares pouvant manipuler en régime normal 300 000 Twenty equivalent unit (TEU) par an, est doté d’équipements aménagés. Pour un départ, le port de Kribi fonctionne avec deux portiques de quai sur rail de type STSG pour les opérations de chargement et de déchargement.

Le PAK, doté du meilleur tirant d’eau sur la côte ouest-africaine :
16 mètres, a donc démarré ses activités sur son terminal à conteneurs. D’après la direction générale du PAK, le terminal polyvalent, en attente d’un concessionnaire après la faillite de la société Necotrans, sera exploité en régie. « C’est le port lui-même qui va exploiter le terminal polyvalent pendant la période transitoire. Et il peut le faire dans une sorte de contrat de sous-traitance avec une seule structure. Il y a aussi des schémas où on peut donner des autorisations à plusieurs personnes qui viennent manutentionner sous la supervision du port lui-même », souligne le directeur général du PAK, Patrice Melom.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire