loader

Accord de libre-échange nord-américain : De nouvelles négociations à Mexico

Les subventions aux entreprises, les obstacles au commerce en ligne et l’industrie automobile au men

Les termes de l’accord de libre-échange nord-américain (ALENA) ont été remis sur la table depuis le 25 février dernier à Mexico. Les négociateurs mandatés par chaque pays essayent de trouver un compromis depuis six mois afin de préserver l’accord. Les discussions qui se dérouleront jusqu’au 5 mars prochain ont plusieurs points à l’ordre du jour. Il s’agit, entre autres, des subventions publiques aux entreprises, du commerce en ligne ou encore de l’exigence faite par le président américain de relever de 62,5 % à 85 % le coût de production d’une voiture ou d’un utilitaire (pièces détachées) dans l’espace ALENA, afin d’être exonéré de droits de douane. Sur ce point, le Canada avait proposé, lors du précédent cycle de négociations, d’inclure les dépenses liées à l’ingénierie, la recherche et le développement et tout autre travail à forte valeur ajoutée dans ce coût de production, relève l’agence de presse Reuters.

Les experts tablent cependant sur de grandes avancées dans la renégociation de l’ALENA pour ce 7e rendez-vous. Bosco de la Vega, président du Conseil national américain a confié à Reuters qu’il y aura de gros progrès sur les questions techniques et la levée d’importants obstacles sur des sujets critiques. De même, la réglementation concernant l’origine des produits a été débattue au cours des trois premiers jours des discussions. 

Selon les experts, on s’achemine progressivement vers un accord final, tant tous ces pays ont besoin de l’ALENA. En effet, dès lors qu’il y aura un accord sur les questions techniques, il ne restera aux décideurs que 10% de l’ALENA à débattre, rapporte Reuters. Pour rappel, l’ALENA, entré en vigueur le 1er janvier 1994, institue une zone de libre-échange entre le Canada, les Etats-Unis et le Mexique, et couvre plus de 480 millions d’habitants.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...