loader

Adamaoua : 40 artisans prêts pour le Salon de Yaoundé

Ils ont été sélectionnés à l’issue de la 5e édition du Salon régional de l’artisanat récemment tenue

Les représentants de la région de l’Adamaoua au Salon international de l’artisanat du Cameroun (SIAC) sont connus. Ils sont 40 à être sélectionnés lors du Salon régional auquel prenaient part 75 artisans issus des 21 communes de la région. Sculpture, broderie, peinture, recyclage des déchets, tissage, menuiserie et bien d’autres spécialités ont été mises en vitrine par les   artisans, répartis dans une trentaine de stands. Les visiteurs ont pu découvrir, pendant deux jours, le fruit de la créativité des artisans. Du coté des exposants, c’est l’aboutissement de plusieurs mois d’efforts. « Je fais dans la maroquinerie. Je fabrique, à base de peaux de mouton, des sacs, des portes monnaies, des vêtements et bien d’autres articles », explique Mohamadou Sououdi qui en est à sa quatrième participation. A côté de lui, Madeleine Doudou qui a exposé ses broderies sur lesquelles on pouvait identifier des portraits et visages emblématiques du Cameroun. 

Le Salon régional est ainsi utilisé comme tremplin par les artisans pour exprimer leur savoir-faire et surtout atteindre un public plus large. « C’est la promotion de la production des œuvres artisanales de meilleure qualité », a relevé le gouverneur de la région de l’Adamaoua, Kildadi Taguiéké Boukar, en s’adressant aux artisans. « Nous ne doutons pas que vous allez saisir cette opportunité pour faire de l’artisanat, un métier digne et attractif », a-t-il poursuivi.

Afin de sélectionner les meilleurs artisans de la région, un jury a été mis en place. Il est composé des membres venant de diverses administrations publiques pour assurer la prise en compte dans leurs délibérations de tous les paramètres technico-juridiques et économiques des produits présentés. « Ils sont sélectionnés sur la base l’originalité de l’œuvre, la jeunesse et le genre, de manière à se démarquer de leurs concurrents des autres régions du Cameroun, le moment venu », a souligné Ibrahim Iya, délégué régional des Petites et Moyennes entreprises, de l’Artisanat et de l’Economie sociale de l’Adamaoua.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...