loader

Muller Tenkeu Nandou: Aux âmes bien nées...

Le chef d’entreprise et jeune écologiste de 28 ans, a bravé moult obstacles pour se faire une plac

Muller Tenkeu Nandou se rappelle avec beaucoup d’émo-
tion la Cop 22 à Marrakech. Il a reçu à cette occasion

le prix « Initiative climat Afrique francophone » dans la

catégorie entrepreneur vert jeune. A ce propos, il aime à

le dire : « le Cameroun a gagné la coupe d’Afrique de la

protection de l’environnement ». Mais comme le chemin a

été long et difficile pour arriver jusque-là ! En effet, Muller

Tenkeu Nandou a vécu une enfance difficile marquée par

la précarité. « Après la SIL, j’ai arrêté mes études pendant

trois ans faute de moyens », se souvient-il avec tristesse.

Avant dernier d’une fratrie de sept enfants, il a dû bien

des fois accepter le fait que ses parents ne pouvaient

pas tous les envoyer à l’école.

Cependant, les difficultés de la vie n’ont entamé en rien

son désir de réussir. Dès la classe de Terminale, il prend

en charge ses études. A l’université, il choisit d’étudier

l’écologie, la biodiversité et l’environnement. Parallèlement

à ses études, il se fixe pour objectif de sauver la mangrove

de Douala de la déforestation en fabricant du charbon

vert accessible aux petites bourses. Après un séminaire

de formation en Egyptologie en 2013, il décide d’appeler

son entreprise « Kemit » qui signifie « noir » en ancien

égyptien. La religion occupe une place importante dans

la vie de ce jeune entrepreneur. « J’ai été élevé avec une

certaine rigueur chrétienne », confie-t-il. Cette « rigueur

chrétienne » lui impose entre autres de ne pas avoir de

progéniture hors mariage. Par ailleurs, il ne fume ni ne

boit pour « ne pas polluer son organisme », affirme-t-il.

L’avenir se dessine sous de meilleurs auspices pour ce

doctorant PhD en énergie renouvelable. Avec des projets

plus ambitieux que Kemit Ecology.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire