loader

Brèves

Brèves

Ghana

Le programme financier avec le FMI ne sera pas prolongé

Le Ghana n’aura plus recours à l’assistance financière du Fonds monétaire international (FMI). En juillet dernier, le président Nana Akufo-Addo annonçait devant le parlement que le programme d’aide avec le FMI ne sera pas reconduit à son expiration en avril 2018. Le 8 février dernier, il a réitéré cette intention devant le parlement. Ce programme économique et financier soutenu par la Facilité élargie de crédit (FEC) d’un montant d’environ 918 millions de dollars, soit plus de 485 milliards de F, a été approuvé en avril 2015. Le pays compte mettre en place des mesures de maintien de la stabilité macroéconomique dont il jouit afin de ne plus recourir à une aide financière extérieure. Les données de la Banque mondiale prévoient une croissance à plus de 8% cette année pour le Ghana.

 

Chine  

Le Nouvel an booste le tourisme

Entre le 15 et le 18 février dernier, la Chine a enregistré 214 millions de touristes pour les vacances du Nouvel an. Ce chiffre est en hausse de 9,7 % par rapport à la même période l’année dernière selon l’administration en charge du tourisme en Chine. Les recettes aussi sont en augmentation de 9,9%, soit 40,69 milliards de dollars (plus de 21503,7 milliards de F). La même source indique que près de 385 millions de Chinois devraient se déplacer à l’intérieur du pays pendant ces vacances qui s’achèvent le 21 février 2018, soit une hausse annuelle de 12%. De manière générale, le tourisme chinois se porte bien. En 2017, le pays a enregistré des recettes touristiques d’un montant de 5 400 milliards de yuans (plus de 449 851 milliards de F) en hausse annuelle de 15,1%.

 

Tunisie  

Le développement de l’artisanat en chantier

La Tunisie a lancé le 17 février dernier son plan national de développement de l’artisanat. D’un montant d’environ 20,7 millions de dollars (environ 11 milliards de F), ce plan qui s’étale sur cinq ans (2018-2023) ambitionne de renforcer les capacités de plus de 3000 artisans et de mettre à niveau 200 entreprises artisanales, rapporte Xinhua news. En outre, selon Youssef Chahed, Premier ministre tunisien, ce plan va permettre la création de 100 000 emplois à l’horizon 2022 et faire passer le nombre d’investisseurs-diplômés de 10 à 15%.  Par ailleurs, il est question de porter à 6% la contribution du secteur artisanal au PIB de la Tunisie. 

 

Commerce en Afrique de l’Est

L’harmonisation des normes en vue

Lee Etats membres de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) que sont le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du Sud veulent harmoniser leurs normes concernant les denrées alimentaires et les produits chimiques. Une réunion à cet effet est prévue pour le mois de mars prochain. L’annonce a été faite lors d’un forum sur les normes le 17 février dernier à Nairobi au Kenya. Cette harmonisation faciliterait le commerce entre ces six Etats, notamment par l’élimination des tests de conformité sur les produits dans les différents points de transit et la suppression des barrières non tarifaires. De même, l’adoption des normes communes est un préalable à la mise en place du marché commun.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...