loader

Bertoua : 620 millions de F pour le C2D urbain

Les travaux d’installation de candélabres solaires et de construction d’ateliers municipaux ont été

Dans le cadre du programme C2D urbain « capitales régionales », les travaux d’installation de candélabres solaires et de construction d’ateliers municipaux ont été lancés le 6 février dernier, en présence du gouverneur de l’Est, Grégoire Mvongo. D’une part, 60 candélabres seront installés dans la ville, notamment pour améliorer l’éclairage public et de ce fait, la sécurité et le cadre de vie des populations. « Les emplacements ont été déterminés de manière participative. Ils sont susceptibles de fonctionner sans soleil pendant au moins 48h et sont munis de dispositifs intelligents permettant d’augmenter ou d’accroître la luminosité selon qu’il y ait quelqu’un dans les environs ou pas. Ils sont aussi munis de dispositifs sécuritaires de géolocalisation », explique M. Gbaman, coordonnateur de la cellule locale de suivi du programme C2D de Bertoua. Coût de ces équipements : 220 millions de F. 

D’autre part, la construction des ateliers municipaux, qui seront opérationnels dans neuf mois, permettront aux services techniques des municipalités d’entretenir les véhicules avec un plateau et un cadre plus adéquats. Facture globale : 400 millions de F. Des infrastructures qui, en plus de celles prévues dans la ville, contribueront à en changer la physionomie. 

La mise en place de ce programme urbain dans la capitale régionale de l’Est, tout comme à Garoua et à Bafoussam, répond à un enjeu de développement territorial plus équilibré pour favoriser le développement économique de ces cités et améliorer les conditions de vie des populations. Entre autres objectifs visés, l’amélioration de la mobilité urbaine et le désenclavement des quartiers, l’accès aux services urbains de base et le renforcement des capacités des Communautés urbaines pour leur permettre d’assurer pleinement les compétences qui leur ont été transférées. C’est notamment dans ce cadre que 9 milliards de F seront consacrés à la construction d’infrastructures de voirie d’environ 16 km d’ici peu, tout comme la construction d’un abattoir municipal moderne, d’un centre commercial, etc.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles Ă  lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...