loader

« La production est encore artisanale »

Augier Nguenang, promoteur d’ABE Piment.

Qu’est-ce qui fait la particularité de votre piment ?

Par rapport à d’autres piments liquides disponibles sur le marché, notre produit se distingue par son goût. Tous ceux qui l’ont testé avouent qu’il y a une très grande différence, parce qu’il donne de la valeur à nos mets. Il relève le goût de la nourriture. C’est un piment idéal pour une cuisine délicieusement relevée.

Etes-vous à même de produire à large échelle pour satisfaire les commandes ?

Nous produisons en fonction de la disponibilité de la matière première et des ingrédients, puisque le piment est un produit périodique. Il y a des périodes de grande production et de basse production. Ce qui fait qu’à notre niveau, nous choisissons une période et en fonction de la variation des coûts sur le marché, nous nous engageons à produire. Pour un début, la capacité de production n’est pas considérable. Nous avons à peine sept mois. Notre préoccupation est de mailler d’abord le marché local. Toutefois, s’il y a des opportunités, nous n’hésiterons pas à sauter sur l’occasion. Pourvu que les commandes soient intéressantes.   

Quelles sont vos difficultés ?

Nous sommes encore en train de mettre les bases. Pour l’instant, nous faisons face au manque d’équipements. Nous opérons encore de façon artisanale. Ce qui limite nos capacités de productio

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire