loader

Aicha Ibna Mohamadou :L’ambition de loger les autres

En 2016, cette femme d’une trentaine d’années, a bravé les barrières culturelles, pour se lancer dan

Elle a installé, d’équerre dans son bureau de Boumdjere, un portrait d’elle paraphant un contrat, histoire de rappeler aux visiteurs de l’agence Vina immobilier qui dirige ici. Aicha Ibna Mohamadou sait aussi que dans la région de l’Adamaoua, l’entrepreneuriat féminin cherche encore ses marques. C’est en 2016, que la jeune dame décide de créer son agence immobilière. Surprenant ainsi son père qui lui demande si c’est vraiment ce qu’elle souhaite faire de sa vie. Pour elle, le coup en valait la chandelle. Son slogan est vite trouvé : « La sécurité passe par le toit ». De nombreux fonctionnaires affectés dans la région de l’Adamaoua peinent à se loger. Pour ne pas faire comme les autres, la jeune dame qui vient de franchir la trentaine s’occupe des formalités administratives et ouvre ses bureaux au quartier Boumdjere. 

Actuellement, son entreprise emploie deux jeunes avec qui elle fait le point trois fois par jour. Celle qui a poursuivi des études supérieures à l’université de Ngaoundéré sait que ses connaissances en droit peuvent toujours être mises à profit.

Avant de se mettre à son compte, Aicha Ibna Mohamadou a travaillé pour un projet de l’Union européenne à Ngaoundéré. « Cette expérience m’a permis d’organiser mon travail », reconnait-elle. Elle table sur un salaire mensuel de 500 000 F, d’ici à 2020. A terme, Vina immobilier, qui est une entité spécialisée dans l’implantation immobilière et la gestion locative, envisage de bâtir des logements pour répondre à la forte demande dans l’Adamaoua.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Après les travaux préliminaires débutés e...


Le 30 octobre dernier à Yaoundé, les experts de la douane de l’Afrique centrale et de l’Ouest se sont séparés après deux jours d’échanges et de réflexions sur l’avenir de ce secteur névralgique, à l’aube de la création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC). L’élaboration des premiers contours du plan stratégique triennal 2019-2022 en vue de faciliter les échanges en est la principale résolution. L’option de la mutualisation des forces, à travers entre autres, l’harmonisation des régimes douaniers et la nu...


La Chambre de commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun (CCIMA) tire la sonnette d’alarme. Le chiffre d’affaires des promoteurs des PME de la place est en baisse selon une récente étude réalisée en mars et avril derniers, disponible sur son site Internet. Sur un échantillon de 241 PME, 44,59% des chefs d’entreprises consultés dans le cadre de l’enquête baromètre 2018 reconnaissent une baisse de chiffre d’affaires en 2017.

L’enquête révèle en outre que les artisans ont été les plus affectés (65%) du fait des condition...