loader

Agence d’électrification rurale

18 milliards de F pour 2018

Les fonds permettront entre autres de vulgariser les énergies renouvelables dans les régions. Annonce faite à l’issue de la 35e session ordinaire du conseil d’administration récemment tenue à Yaoundé. 

 

Cette année, l’Agence d’électrification rurale du Cameroun (AER) disposera de 18 102 047 441 F pour mettre en œuvre son plan d’action. Près de trois milliards de F iront aux activités financées sur ressources internes.Un peu plus de 15 milliards de F proviendront des financements des bailleurs de fonds internationaux et contrepartie de l’Etat. Ainsi, l’Agence pourra-t-elle, entre autres, intensifier la vulgarisation des énergies renouvelables par le biais des financements qu’elle reçoit dans le cadre des projets d’électrification par système photovoltaïque, notamment via le projet d’électrification de 20 localités à travers les 10 régions du territoire national. En outre, le budget 2018 permettra à l’entreprise de poursuivre ses activités dans le secteur de l’électrification. 

En 2017, l’agence a réceptionné des ouvrages construits dans le cadre du Projet d’électrification rurale par extension des réseaux interconnectés Nord-Sud (PERERINS). 

Par ailleurs, les travaux de construction de la petite centrale hydroélectrique de Mbakaou dans l’Adamaoua ont été achevés, de même que le processus de transfert à Eneo pour exploitation des ouvrages construits. Les rapports d’études d’impact environnemental et social des projets de 102 localités et 50 localités respectivement financés par la BID (Banque islamique de développement) et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) ont été reçus, tandis que le processus d’électrification de 21 localités dans quatre régions sur financement OFID (Fonds OPEP pour le développement international) s’est poursuivi. Toujours en 2017, l’AER a finalisé l’accord sur l’utilisation des Fonds de contre-valeurs liés au protocole d’accord entre le Cameroun et la Confédération suisse pour le réaménagement du barrage de Song-Loulou. Cet accord vise à développer le Programme d’études de cadrage de projet de mini centrales hydroélectriques et la construction d’un site pilote.

 

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Où en est le Cameroun dans sa lutte contre la pauvreté et les inégalités à l’aube du septennat des grandes opportunités ? La publication par le Fonds monétaire international (FMI) du Rapport pays n°18/256 en octobre dernier tente d’apporter des éléments de réponse aux problèmes de pauvreté et d’inégalités. A la lecture, le document fourmille de données et informations édifiantes. Les experts de l’institution financière internationale font parler les chiffres, mettent en relief des données à travers des...


The Partnership Agreement falls within the frame...


Le coordonnateur national du Programme de promotion de l’entreprenariat agropastoral des jeunes (PEA-Jeunes), Alfred Bela Tomo, vient de publier un communiqué dans lequel il invite les jeunes désireux d’investir dans le secteur agropastoral à être vigilants face à toute forme d’arnaque. Il note la circulation sur les réseaux sociaux d’un document qui appelle ces derniers à s’inscrire jusqu’à la fin du mois de novembre pour bénéficier d’un financement de 300 000 F. Il n’en est rien. Alfred Bela Tomo prie tout jeune évoluant dans un bassin ...